collection paysages
1987-2017

Architectes, paysagistes, designers, elles, ils pensent des paysages.
L’exposition collection paysages présente des morceaux choisis des travaux de concepteurs qui sont passés à Bordeaux via arc en rêve entre 1987 et 2017.

exposition du 14 septembre au 1er octobre 2017

gonflable, jardin botanique

itinérance à Nice

Forum de l’urbanisme et de l’architecture
du 11 juillet au 31 octobre 2018

collection paysages collection paysages / © graphisme arc en rêve
exposition collection paysages dans le gonflable, au jardin botanique exposition collection paysages dans le gonflable, au jardin botanique / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages exposition collection paysages / ©R-Escher
exposition collection paysages dans le gonflable, au jardin botanique exposition collection paysages dans le gonflable, au jardin botanique / ©R-Escher

arc en rêve  centre d’architecture a créé pour Agora 2017 l’exposition collection paysages du 14 septembre au 1er octobre.

collection paysages présente des morceaux choisis de travaux de concepteurs qui ont participé à la programmation d’arc en rêve entre 1987 et 2017.
Emilio Ambasz • William Alsop • Georges Descombes • Isabelle Auricoste • Dominique Perrault • Yves Brunier • Michel Desvigne • Liliana Motta • Catherine Mosbach • Alexandre Chemetoff • Michel Corajoud • Cyrille Marlin • Bruit du frigo • 51N4E • GRAU • Petra Blaisse • Bas Smets • Gilles Clément • TOPOTEK?1
Au croisement de générations, de références, de cultures et d’histoires différentes, ils ont en commun d’avoir contribué à la pensée contemporaine sur le paysage.
Paysagistes, architectes, designers, urbanistes, botanistes… Elles, ils pensent le paysage.

Le paysage en relation avec l’architecture, la ville, la campagne, le tourisme, l’agriculture et l’habitat. Le paysage entre nature et artifice. Le paysage qui renvoie tout à la fois à l’intime et au collectif, à l’histoire et à la géographie, au bâti et au végétal. Le paysage qui convie la poésie, l’art et le savoir-faire du jardinier.

Le paysage qui travaille avec les limites, l’espace et le temps, l’étendue et la parcelle, le ciel et la terre, le vivant et la pierre ou le béton, la géométrie et les perspectives, le sol et l’horizon, la topographie et le mouvement.

Proches ou lointains, les paysages sont vus, pratiqués, rêvés entre parcs et jardins, aux couleurs et odeurs des champs, des forêts, des océans, des fleuves et du désert, jusqu’aux hautes montagnes.

Le paysage est pluriel, idyllique, industriel, patrimonial, commercial, pavillonnaire, autoroutier, sauvage et/ou cultivé.

Planter, tailler, aligner, ouvrir, fermer, clairsemer, diversifier, densifier, labourer, construire… Attendre, ou juste laisser pousser l’herbe. Prendre soin.

Ici et ailleurs, l’écosystème est fragile. Les graines sont là, le projet métropolitain peut éclore comme un grand projet de paysage.
collection paysages réunit des points de vue contrastés qui constituent un corpus. Ils affirment des positions théoriques et pratiques qui ont su anticiper les questions actuelles du rapport de l’homme à son environnement. Toutes expriment une vision du monde que nous habitons.

 

lire le dépliant

le gonflable

Objet d’une commande artistique spécifique d’arc en rêve, le gon?able est une création de l’architecte et ingénieur Hans-Walter Müller.  Né à Worms en 1935, Hans-Walter Müller appartient au mouvement dit de l’art cinétique. Il est l’inventeur dans les années 1960 des «gon?ables», constructions dont la structure souple est mise en tension par de l’air sous pression. Utilisés dans le cadre d’expositions, de spectacles, les gonflables ont aussi servi d’habitat à des sans-abri. Ils entrent en résonance avec un monde où la part du mouvement, de l’éphémère, du nomadisme, n’a cessé de croître. Hans-Walter Müller qui habite depuis 40 ans dans un gonflable en a réalisé plus d’une centaine à travers le monde, et a collaboré avec des artistes aussi éminents que Jean Dubuffet, Salvador Dali ou Maurice Béjart.